Connect with us

Politique

Au Vatican, Ouattara et le Cardinal Kutwa se réconcilient

Publié

on

Spread the love

Le Président de la République, Alassane Ouattara, a pris part, le vendredi 16 septembre 2022, à une Messe d’Action de grâce à la Basilique-Sainte-Marie Majeure de Rome (Italie). Plusieurs personnalités y étaient présentes notamment, le Cardinal Jean-Pierre Kutwa. L’homme de Dieu n’avait pas eu sa langue dans poche relativement au 3ème mandat d’Alassane Ouattara qu’il a trouvé « pas nécessaire ».

Selon la Présidence de Côte d’Ivoire, la Messe, présidée et célébrée par Son Eminence Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat du Vatican, a enregistré la présence de la Première Dame, Dominique Ouattara, du Premier Ministre, Patrick Achi, de l’Archevêque d’Abidjan, le Cardinal Jean- Pierre Kutwa, des membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel, des membres du Corps diplomatique, ainsi que celle d’une forte communauté de Prêtres et de ressortissants ivoiriens vivant en Italie.

Publicité

A LIRE AUSSI : Témoignage inédit sur la dernière action posée par Robert Guéi, quelques heures avant sa mort, le 19 septembre 2002

La présence du Cardinal Jean-Pierre Kutwa aux côtés d’Alassane Ouattara marque la réconciliation entre les deux personnalités. En effet, L’archevêque d’Abidjan s’était inquiété mardi 1er septembre 2020, de la montée des tensions à l’approche de la présidentielle ivoirienne d’octobre 2020. Mgr Jean-Pierre Kutwa avait estimé que le président sortant, Alassane Ouattara, candidat à un troisième mandat contesté, ne devrait pas se représenter.

« La candidature du président Ouattara à ces prochaines élections n’est pas nécessaire à mon humble avis. Son devoir régalien de garant de la Constitution et de l’unité nationale appelle son implication courageuse, en vue de ramener le calme dans le pays, de rassembler les Ivoiriens, de prendre le temps d’organiser les élections dans un environnement pacifié par la réconciliation », avait-t-il déclaré.

A LIRE AUSSI : Laurent Gbagbo convoque Ouattara ONU, un dossier en béton déposé aux Nations Unies à New York

Nul doute que la sortie de l’homme de Dieu n’a guère été appréciée dans les couloirs du palais présidentiel. Dans les rangs de la majorité, ces propos de l’archevêque d’Abidjan ont suscité un certain agacement. Dans une tribune publiée par Joël N’Guessan, ancien ministre d’Alassane Ouattara et cadre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), a ainsi relevé que le Cardinal Kutwa apparaissait « de plus en plus comme l’évêque émérite de l’opposition ».

Publicité