Connect with us

Politique

Côte d’Ivoire : Après les accusations de Bamako pour mercenariat, on attend toujours un communiqué du pouvoir Ouattara

Publié

on

Spread the love

Il y a un vrai changement dans le status des 49 militaires ivoiriens qui ont atteris sur le sol malien le dimanche 10 Juillet en provenance d’abidjan.

Dans un communiqué diffusé lundi à la télévision publique malienne, le porte-parole du gouvernement de transition du Mali, le colonel Abdoulaye Maiga, a annoncé à la télévision d’Etat que les militaires qui se trouvaient « sur le territoire national du Mali (…) étaient illégalement découvert et possédé des armes de guerre et des munitions non autorisées et sans ordre de mission ».

Publicité

Pour le gouvernement malien, l’objectif des militaires ivoiriens est « de briser la dynamique de reconstruction et de sécurité au Mali, et de rétablir l’ordre constitutionnel ».

Qualifiant les militaires ivoiriens de mercenaires, « Le gouvernement de transition a décidé donc de transferer le dossier aux autorités judiciaires compétentes », a-t-il indiqué

Le silence observé depuis le début de cet incident, qui comporte de nombreuses zones d’ombre à éclaircir, la réponse des autorités ivoiriennes, notamment celles du ministre de la Défense Téné Birahima Ouattara ou du chef d’état-major général Lassina Doumbia, se fait toujours attendre afin de mieux dissiper les malentendus et dessous de cette malheureuse situation.

Publicité