Connect with us

A La Une

FECAFOOT : Samuel Eto’o à deux doigt de se faire « chasser », les raisons

Publié

on

Spread the love

Un célèbre spécialiste lâche une véritable bombe au sujet de l’actuel président de la fédération camerounaise de football, qui est nul autre que l’ancien buteur du FC Barcelone, Samuel Eto’o ! Un « Coup d’état » plane sur la FECAFOOT.

Élu le 11 décembre 2021 dernier à la tête de la FECAFOOT, dans un processus irrégulier annulé quelques jours plus tôt par la chambre de conciliation et d’Arbitrage (CCA) du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC), Samuel Eto’o voit son mandat à la tête du football camerounais encore une fois attaqué.

Publicité

En effet, à en croire le média camerounais “Actu Cameroun”, et après l’affaire Balla Ongolo et compagnie qui avaient saisi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), c’est au tour de Christian Ntimbane Bomo de s’attaquer au mandat de l’ex capitaine des Lions Indomptables. Et ce, suite à la condamnation de l’ancien attaquant du FC Barcelone à 22 mois de prison pour des faits reconnus de fraude fiscale.

« Je ne demande pas à Monsieur Samuel Eto’o de démissionner comme certains me le font dire, je dis que conformément aux textes de la Fecafoot, il n’est plus président de la Fecafoot. Sa continuation de l’exercice de cette fonction alors que la vacance est de plein droit une voie de fait, un abus”, a indiqué le célèbre spécialiste camerounais. “Dans le cas d’espèce, la condamnation à une peine de prison ferme, sans sursis de 22 mois a été prononcée par la justice espagnole contre Samuel Eto’o. Il y a bel et bien condamnation à une peine privative de liberté. 22 mois d’emprisonnement, c’est 22 mois de prison », a expliqué l’avocat au barreau du Cameroun.

Publicité