Connect with us

Politique

Législatives, sénatoriales partielles : Le RHDP, parti au pouvoir gagne les élections partielles grâce au soutien de Kalou Bonaventure et Affi N’guessan

Spread the love

Le secrétaire exécutif du RHDP, Cissé Bacongo, a félicité, ce dimanche 4 septembre 2022, à Koumassi, les candidats de son parti aux législatives et sénatoriales partielles 2022.

Publié

on

Spread the love

Récemment nommé secrétaire exécutif du RHDP, le ministre-maire de Koumassi, Cissé Ibrahima Bacongo, s’est félicité, ce dimanche 4 septembre 2022, lors d’une conférence de presse, à la salle de mariage de la mairie de la commune qu’il dirige, du résultat des candidats de son parti.

« Je voudrais d’abord féliciter les candidats du RHDP lors de ces élections législatives partielles et sénatoriales partielles »
« A chaud, je voudrais d’abord féliciter les candidats du RHDP lors de ces élections législatives partielles et sénatoriales partielles. A leur suite, je voudrais féliciter et saluer l’engagement des hauts responsables du parti dont la présence sur le terrain a permis de faire la différence », a-t-il dit d’entrée de jeu.

Publicité

Très satisfait de l’élection de Jules Attingbré aux législatives partielles à Bodokro, une zone traditionnellement acquise à la cause du PDCI, Bacongo a salué le travail effectué sur le terrain par les cadres de son parti. Notamment « le ministre Kouakou Amédée qui, en ce qui le concerne, a dû écourter ses vacances gouvernementales pour venir s’installer sur le terrain ».

Il a également salué l’implication du ministre directeur de cabinet, Ahoutou, « qui a fait pratiquement la même chose. Il s’est privé de vacances gouvernementales pour être sur le terrain ». « Je voudrais saluer aussi le Dg du Trésor, Jacques Assahoré. Avec eux, l’ensemble des cadres qui se sont mobilisés pendant pratiquement 10 jours sur le terrain pour apporter la présence effective du RHDP », a-t-il dit.

Concernant la victoire de Jules Attingbré à Bodokro, il a laissé entendre que son parti « n’a pas gagné par défaut ». « Nous avons remporté une victoire écrasante. Parce que notre candidat a eu 54% (54,47%) là où l’ancien président du Conseil régional Mangoua a eu 20% (20,64%) et le maire un peu moins. L’ensemble des candidats issus du PDCI, candidats officiels et candidats indépendants, là où ils ont eu 46%, nous avons eu 54% », s’est-il satisfait.

Publicité

Par cette « victoire franche », Bacongo retient une leçon et avertit. « Il n’y a pas de citadelle imprenable. Il y a certainement des méthodes qui ne siéent pas. Il y a peut-être à certains endroits, des personnes qu’il faut placer, positionner, qu’il faut encourager, qu’il faut pousser. Pour le reste, toutes les zones sont prenables pour le RHDP », a-t-il averti.

Même si le candidat de son parti a perdu à Méagui, il se félicite de la progression du RHDP dans la zone. « Le RHDP a réalisé une réalisé une progression assez importante », a-t-il dit.

Les soutiens des cadres RHDP, du maire Kalou Bonaventure et de Pascal Affi N’guessan dans le Haut Sassandra

Concernant les sénatoriales partielles dans le Haut Sassandra, il a fait savoir que le candidat de son parti, Boubacar Koné, élu avec 71,60% devant le candidat du PDCI, Luc Tré Sikeli (28%), a été possible grâce à la force de mobilisation des cadres de son parti, notamment le ministre Touré Mamadou, le ministre Darret Babaud Mathieu et tous ceux qui se sont mobilisés.

Publicité

Il a également salué le « soutien non moins important du maire de Vavoua, Kalou Bonaventure. Son soutien a été franc, effectif et total », tout comme celui du FPI du président Affi N’guessan.

« Là aussi, ce soutien a été total, franc, effectif. Tous les conseillers municipaux de tendance FPI du conseil municipal de Daloa se sont mobilisés pour la candidature de notre camarade Koné Boubacar », a-t-il dit. Nous y reviendrons.

Publicité