Connect with us

A La Une

Retour de l’UDPCI au RHDP : Révélations sur ce que Ouattara a promis à Mabri Toikeusse, Voici pourquoi Mabri a accepté de retourner au RHDP

Publié

on

Spread the love

Le président de l’UDPCI, Albert Mabri Toikeusse a révélé le samedi 17 septembre 2022 ce que le président Alassane Ouattara lui a promis avant le retour de son parti au RHDP.

C’est officiel, l’Union pour la Démocratie et pour la Paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) dirigée par Albert Mabri Toikeusse, est redevenu un parti du RHDP, la coalition au pouvoir. Cette décision ubuesque a été prise le samedi 17 septembre 2022 à l’issue d’un bureau politique élargi aux membres du comité central.

Publicité

A LIRE AUSSI : Messe d’action de grâce au Vatican : Apres les tensions de l’élection 2020, Yodé et Siro désormais avec le Président Alassane Ouattara

Le président de l’UDPCI, Dr Albert Mabri Toikeusse a remercié les militants de son parti pour leur confiance non sans lever un coin de voile sur ce que le président de la République Alassane Ouattara par ailleurs Président du RHDP lui a promis au cours d’une rencontre, courant septembre 2022. « Le président du RHDP, à l’occasion de l’audience qui nous a été accordé a dit à tout le monde et à la Nation que je suis et je demeure le 2ème vice-président du RHDP. Je ne suis pas seul, je suis avec bien d’autres cadres du parti qui animent l’UDPCI avec moi.

Le leader du parti fondé par le général Robert Guéi soutient avoir accepté de retourner au RHDP à condition de toujours conserver le poste de deuxième vice-président de cette coalition

A LIRE AUSSI : Voici les 6 coups fatals contre Bédié par le maire PDCI de Bodokro qui vire au RHDP selon César Etou

Donc quand ils retournent, chacun doit savoir ce qu’il fait, comment il apporte sa contribution au développement du RHDP. C’est ça le retour ordonné et c’est à ça que je dois veiller dans l’intérêt du RHDP » a révélé Albert Mabri Toikeusse.

En d’autres termes, le leader du parti fondé par le général Robert Guéi soutient avoir accepté de retourner au RHDP à condition de toujours conserver le poste de deuxième vice-président de cette coalition, poste qu’il occupait avant la disgrâce due au scrutin présidentiel d’octobre 2020.

Publicité
Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.