Connect with us

Société

Affaire soldats ivoiriens « non reconnus par l’ONU et la MINUSMA » : Le chef d’État-Major de l’armée ivoirienne réagit

Publié

on

Spread the love

L’État-major de Côte d’Ivoire a réagi à la sortie de RFI sur l’identité des 49 soldats arrêtés au Mali. Ci-dessous, la déclaration du Colonel Guezoa Mahi Armand, conseiller opération extérieur du Chef d’Etat major général des Armées de Côte d’Ivoire.

« Nous avons été surpris ce matin par un commentaire d’une correspondante de RFI à New-York.

Publicité

Nous retenons que le porte-parole de la MINUSMA, M. SALGADO, basé à Bamako, a déjà affirmé connaître l’existence de ce détachement de soutien national ivoirien basé à Bamako. Quant à dire qu’ils ne sont pas enregistrés dans les fichiers de la MINUSMA, je voudrais indiquer que les éléments arrêtés, l’ont été à l’aéroport, dès leur arrivée et n’ont eu le temps d’accomplir aucune formalité administrative.

Par contre, il est important de relever à cet effet, que tous leurs prédécesseurs ont toujours bénéficié du badge UN qui atteste de leur présence officielle et des décorations ONU au terme de leur mission. Comme les éléments de la section descendante ont été décorés le 10 juin dernier sur leur base à l’aéroport par le Commandant de la Force de la MINUSMA. Nous mettons à votre disposition des images qui l’attestent. Il vous est loisible de le vérifier.

Peut-on trouver meilleure preuve de cette reconnaissance officielle ? Cela signifie clairement que ce détachement de soutien national existe régulièrement. Notre présence sur la base de Sahélian Aviation Service est fondée sur l’existence d’un contrat de services partagés. Nous profitons d’une base logistique opérée par la société SAS, pour installer notre élément de soutien national aux côtés de plusieurs autres (Allemagne, Autriche, Belgique, Suède, Pakistan etc…).

Il s’agit de disposer d’une base logistique au profit de nos personnels déployés au compte de la MINUSMA. Tous nos équipements en direction de nos détachements de Tombouctou et de MOPTI ou devant être reversés à Abidjan pour maintien en condition, tous nos milliers de personnels déployés au MALI dans le cadre de la MINSUMA, transitent par cette base.

Publicité

Continuer La Lecture
Publicité
Cliquez Pour Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.