Connect with us

Société

Ebola en RDC : Les autorités sanitaires congolaises annoncent la fin de l’épidémie

Publié

on

Spread the love

Les autorités sanitaires congolaises ont annoncé, ce jeudi 16 décembre 2021, la fin de l’épidémie d’Ebola qui était circonscrite dans une zone de l’est de la République démocratique du Congo (RDC) où elle a officiellement causé six décès en deux mois.

Déclarée le 6 octobre dans la zone de santé de Butsili au Nord-Kivu, l’épidémie était circonscrite dans la localité de Butsili proche de Beni, une ville qui a été l’un des épicentres de l’épidémie de 2018-2020 dans l’est de la République démocratique du Congo et qui se situe environ à 50 km de la ville de Butembo.

Publicité

Elle a fait « 11 cas dont 8 confirmés et 3 probables. Au total six décès ont été enregistrés », a déclaré le ministre congolais de la Santé Jean-Jacques Mbungani, lors d’une conférence de pressé virtuelle à Kinshasa.

En soutien au pays, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déployé des experts et du matériel, et a contribué au financement pour aider à endiguer l’épidémie.

« La situation sécuritaire imprévisible et parfois instable dans certaines parties de Beni a entravé la riposte dans certaines localités. Le personnel de santé et les autres intervenants de première ligne n’ont pas pu accéder aux zones non sécurisées pour contrôler les cas contact à haut risque et administrer les vaccins », a déclaré, jeudi, Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, dans un communiqué.

Publicité

Une précédente épidémie s’est officiellement terminée le 3 mai 2021 dans le territoire de Beni.

L’épidémie a rapidement été contenue grâce à la vaccination et à l’efficacité de deux traitements, approuvés fin 2020 par l’Agence américaine des médicaments (FDA): le REGN-EB3 et le mAb114 (Ebanga), selon les autorités sanitaires congolaise.

Ebola est une maladie grave, souvent mortelle chez l’homme. Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages (viande de brousse par exemple) et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine, principalement à partir des liquides biologiques des malades (salive, urines, vomissures, sang), d’après l’Organisation mondiale de la Santé. Les autorités congolaises ont relevé de cas d’infection par voie sexuelle.

Publicité

La RDC est le berceau d’Ebola, virus découvert sur son territoire en 1974. Le pays a déjà connu treize épidémie d’Ebola.

La 10ème épidémie d’Ebola en RDC, qui a duré près de deux ans, est la deuxième plus grande épidémie dans le monde. Au moment où elle s’est terminée, les autorités et l’OMS comptaient 3481 cas, 2299 décès et 1162 survivants.

Publicité