Connect with us

Politique

RDC : A Goma, des manifestations pour le départ de la Monusco ont fait 5 morts et une cinquantaine blessées

Publié

on

Spread the love

Lundi, des centaines de personnes ont commencé à manifester contre l’ONU à Goma, au Congo, attaquant et pillant un entrepôt et un bureau de la Monusco. Cinq personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées lors des manifestations, a indiqué mardi un porte-parole du gouvernement.

Les manifestations se sont poursuivies mardi à Goma, où se trouvent la plupart des bureaux de la Monusco. La police et l’armée ont utilisé des coups de semonce pour empêcher les personnes qui pillaient d’endommager ce qui restait de la Monusco, comme l’a expliqué Philomene Kahindo à l’Agence Anadolu.

Publicité

Lundi, suite à des propos hostiles et des menaces de personnes et de groupes contre l’ONU, la Monusco (la mission de l’ONU au Congo) a déclaré avoir été témoin d’un incident très grave : l’incendie d’un bâtiment de la société civile locale. Le gouvernement a dit qu’il punirait les gens qui pillent et volent.

Les autorités de la ville l’ont interdit en raison de la montée de la rébellion du M23, que le Rwanda est censé soutenir. La MONUSCO n’avait pas soutenu les revendications du gouvernement contre le Rwanda, mais les tensions montaient toujours.

Il y a environ deux mois, le président du Sénat Modeste Bahati a demandé à la Monusco de partir après y avoir été pendant 22 ans. La présence de la Monusco n’avait pas été en mesure de ramener la paix dans la région après avoir été en proie aux activités de plus de 100 groupes armés.

Publicité